Le wax ce tissu qui a conquis l'Afrique

    liza
    Par liza Commentaires (4)
    Catégories: Mode et Beaute

    3/5 étoiles (1 votes)

    Avec ses motifs originaux et ses couleurs vives et chatoyantes, il est difficile de ne pas tomber amoureux devant une pièce de wax. Ces morceaux de coton imprimés des deux côtés tirent leur nom d’une ingénieuse technique qui utilise la cire afin de mieux fixer les couleurs.

    image

    Le tissu a conquis toute l’Afrique et son pouvoir de séduction atteint aujourd’hui les pays occidentaux, créant une véritable révolution dans le monde de la mode, du design et de la décoration d’intérieur. Mais qu’en est-il réellement de ses origines?

    Certains récits relatent qu’il proviendrait d’Indonésie. À la fin du 19e siècle, des colonisateurs anglais et hollandais s’inspirent du batik javanais en imprimant sur cette nouvelle étoffe des motifs très colorés qui séduisent les Africains.
    L’idée aurait en premier conquis les soldats ghanéens combattant pour la Hollande, qui convoite Java, Bornéo et Sumatra. Flairant la bonne affaire, au moment du départ, ils rentrent chez eux les valises pleines du nouveau tissu. Le succès est immédiat : les couleurs vives et les dessins révolutionnaires plaisent énormément.

    Les fabricants européens exportent alors le wax vers le Ghana, qui devient le détenteur du marché dans tout l’ouest de l’Afrique. Les commerçants des alentours se rendent à Accra pour s’approvisionner, développant ainsi le commerce du wax dans toute la sous-région.

    image

    L’impérialisme du Ghana sur le wax prend fin dans les années 60, lorsque le président Kwame N’Krumah fait construire une usine de textile et instaure des droits de douane prohibitifs envers les exportateurs de wax européens. Comme ils ne peuvent plus vendre leurs produits aussi avantageusement qu’auparavant, ceux-ci décident donc de se tourner vers les commerçants togolais. L’engouement pour le tissu s’étend alors progressivement tout le long de la côte Atlantique, de l’Afrique Centrale jusqu’en République Démocratique du Congo, fixant les prémisses d’une longue histoire d’amour entre les Africains et ce tissu venu d’ailleurs.

    FacebookTwitterFacebookLinkedInPinterest